Faire du vélo en automne : conseils et astuces

L’automne s’installe mais les journées sont encore belles. Pourquoi ne pas profiter de l’après-saison pour partir quelques jours à vélo ? On vous partage quelques conseils pour adapter votre manière de voyager à vélo en automne, avec ses journées plus froides et plus courtes qu’à la belle saison.

 

Quel hébergement lorsqu’on est à vélo en automne ?

La première question quand arrive la saison froide est : comment organiser les nuits ?

 

Dormir en gite ou hotel 🛎️

Le plus confortable est bien sûr de réserver des hébergements « en dur », à savoir un hôtel, un gîte voire un AirBnB.
Les avantages de ce choix sont nombreux : il y fait relativement chaud, il y a des douches et la lumière éclaire votre soirée. A l’inverse, dormir dans un habitat nécessite d’organiser vos étapes à l’avance et de prendre le temps de réserver.

Si vous faites ce choix, pensez à chercher des logements avec le label « Accueil Vélo ». Il garantit que vos hôtes proposent un espace dédié pour stocker vos vélos et ne feront aucune difficulté à vous voir arriver avec vos sacoches. Certain.es sont aussi passionnés de voyage et vous donneront de bons conseils pour la suite de votre itinéraire.

 

Dormir sous la tente ⛺

A nos yeux, le bivouac (ou le camping) reste la meilleure manière de voyager à vélo, tant pour la liberté logistique procurée, que pour l’immersion dans la nature. L’automne, c’est toutefois un peu plus compliqué en terme de température et d’éclairage.

Premier point : pensez à prendre de bons duvets ou à emmener une couverture polaire à glisser dans votre duvet pour la nuit. Ne pas dormir à cause du froid est une cause majeure d’abandon de voyage ou d’aversion pour l’itinérance à vélo. Ne négligez donc surtout pas cet aspect. Et l’avantage d’une couverture, c’est que vous pouvez aussi vous rouler dedans lors de vos repas, matin et soir.

De même, n’hésitez pas à prendre une tenue chaude pour la nuit, tel un leggings et un tee-shirt à manches longues. Le bonnet est aussi très important, pour ne pas prendre froid pendant le sommeil. Et si vous pensez qu’il va faire vraiment froid, optez pour de la laine, c’est l’idéal !

L’autre problématique automnale est que la nuit tombe tôt. Pensez donc aux lampes frontales ! De notre coté, on emporte aussi une lampe à accrocher à une branche pour éclairer l’espace repas, le soir. En outre, nous adaptons nos horaires. Quand on voyage hors été, on mange souvent beaucoup plus tôt pour profiter des derniers rayons du soleil, avant de se glisser dans la tente pour lire… puis dormir. L’avantage, c’est qu’aux premières lueurs du jour, vous aurez déjà fait une nuit de 11h 😉

 

Demander l’hospitalité 👋

Une solution intermédiaire consiste à demander l’hospitalité. Des réseaux tels que Warmshowers ou Cyclo-Camping International mettent en lien des voyageurs vélo qui se proposent mutuellement l’hébergement. D’expérience, les hôtes sont moins sollicités hors saison et plus enclins à vous accueillir s’ils savent qu’il fait particulièrement froid dehors.

Vélo pluie automne

Le matériel pour rouler à vélo en automne

 

Se protéger de la pluie et du froid ☔

En automne, toutes les journées ne sont pas aussi ensoleillées qu’en plein été. Il convient donc de s’habiller en fonction. L’astuce, qui vaut dans toutes les disciplines sportives, est d’avoir des « couches » différentes de vêtements. Le matin, il est bon d’avoir une bonne doudoune pour se protéger du frais. En milieu de journée, un pull, voire un tee-shirt est souvent suffisant.

Nous emmenons aussi une veste de pluie, qui puisse se mettre par dessus la doudoune. S’il fait froid et qu’il pleut, c’est pratique de pouvoir enfiler tous ses vêtements sur soi.

Au sujet du pantalon de pluie, les postures varient. Nous avons rencontré des voyageurs qui mettent des pantalons de quart pour avoir chaud et être au sec. D’autres préfèrent mouiller leur propre pantalon et avoir une tenue de rechange pour le soir. De notre coté, nous optons pour la technique « abri-bus » qui consiste à s’abriter quand il pleut vraiment, et repartir quand l’averse est calmée. Cette technique n’est possible que dans les régions urbanisées et présente certaines limites, quand il pleut tous les jours, par exemple. C’est pour cela que nous la combinons souvent avec une destination plutôt sèche 👇.

 

Bien choisir sa destination 🗺️

En fonction des saisons, il est bon d’adapter son choix de destination. Rouler dans le sud de la France, avec les étés caniculaires actuels, est vraiment déconseillé en plein été. Mais c’est une super destination de mi-saison. Le soleil y est présent plus de 300 jours par an, et les températures sont clémentes. De même, il est bon d’éviter les régions d’altitude pour faire du vélo en automne. Les nuits commencent à y être très fraîches, et les précipitations plus fréquentes.

Vous pouvez retrouver sur notre site des idées d’itinéraires dans des régions chaudes, comme le Haut-Languedoc, le Gard ou le Luberon.

 

Etre visible ✨

En automne, la visibilité sur la route est un sujet encore plus important qu’en plein été. La nuit tombe tôt et, lorsque le temps est maussade, les cyclistes ne sont pas toujours très visibles.

Pensez donc à prévoir des éclairages ainsi que des vêtements colorés ou un gilet jaune. Le style ne sera pas toujours au rendez-vous, mais au moins, les automobilistes vous verront, et donc vous éviteront !

 

En résumé – liste des équipements utiles à vélo en automne 📑

Pour résumer, voici la liste des quelques équipements indispensables si vous souhaitez partir voyager à vélo en automne. Vous l’avez vu, ça n’est pas si compliqué !

– un bon duvet
(- une couverture polaire)
– un leggings et un tee-shirt en laine pour la nuit
– une frontale
– une lampe à suspendre
– une doudoune
– une veste étanche
(- un pantalon étanche)
– un gilet jaune
– des lampes à fixer sur le vélo
– un matelas 3 saisons
– une tente 3 saisons

Et bien sûr, on n’a pas précisé l’intérêt d’avoir des sacoches imperméables. Mais si vous êtes sur ce site, d’autres pages sauront vous convaincre de l’utilité d’avoir ses affaires au sec quand on voyage sous la pluie 😉.

Retrouvez d’autres articles

Ce qu’on aime le plus lorsqu’on voyage à vélo

Ce qu’on aime le plus lorsqu’on voyage à vélo

Quand on pense au voyage à vélo, on s'imagine souvent des heures entières à pédaler. Laborieusement, dans les montées, sous la pluie ou face au vent... Et c'est en partie vrai.  Mais, en réalité, ce qui est plaisant dans le voyage à vélo, ce sont les plaisirs...

Idées de week-end vélo autour de Montpellier

Idées de week-end vélo autour de Montpellier

L'automne commence a être bien installé, mais si l'on regarde la carte Météo France, les journées sont encore belles dans le sud de la France. A l'instar de France Vélo Tourisme qui propose des idées de week-end au départ des plus grandes villes françaises, on vous...

Boucle vélo dans le Haut-Languedoc

Boucle vélo dans le Haut-Languedoc

L'automne pointant le bout de son nez, on vous propose un parcours vélo dans une région chaude : le Haut-Languedoc. C'est un petit territoire situé à l'ouest de Béziers et relativement peu connu, alors qu'il vaut vraiment le détour. Entre les vignobles, les falaises...

J

Retour au blog