Découvrez la beauté de la Corse du nord

L’une de nos pépites en voyage à vélo est la Corse !
Des routes minuscules qui zigzaguent à flanc de colline, des paysages maritimes et montagneux à couper le souffle, des petits villages vivants… Le paradis du vélo à nos yeux !
L’itinéraire proposé ci-dessous est découpé en 8 jours, pour prendre le temps de profiter de la mer, des petits villages et aussi de ne pas être trop fatigués, vu les dénivelés quotidiens.

 

Infos pratiques

Niveau : Sportif 💪 (accessible à toute personne sportive)
Départ : Bastia
Arrivée : Ajaccio
Distance : 365 km – conseillé en 8 jours
Paysages : Mer Méditerranée, montagnes et villages perchés 🌅.
Chaussée : Routes.
Meilleure période : Pour bénéficier du soleil, de routes sans trop de trafic et des hébergements ouverts, on vous conseille avril-juin ou septembre-octobre.
Sacoches recommandées pour ce trajet : Si vous dormez sous tente, nous conseillons une paire de sacoches Annie par personne. Nous avons aussi utilisé deux sacoches sac-à-dos Amélia, installées sur un porte-bagages avant, pour pouvoir partir en randonnée pédestre à la (demi) journée.
Retrouvez l’itinéraire (et trace GPS) ici : Tour du Nord de Corse

 

La Sacoche Filante - Corse Golfe Ajaccio

Détail de la rando vélo

J1 : Bastia > Macinaggio (37km) ⛴️

Comme c’est le premier jour (et qu’après une nuit dans le ferry, on n’est pas forcément très frais…), on commence tranquillement. Direction plein nord pour faire le tour du Cap Corse. La route longe la mer sur les trente premiers kilomètres. Profitez-en, c’est (presque) la seule partie plate de l’itinéraire.
La sortie de Bastia n’est pas très agréable, avec un trafic qui peut être dense, mais plus on s’éloigne, plus ça devient sympa. On vous suggère de vous stopper pour la première nuit à la marina de Macinnagio. D’une part, le camping du village est un petit paradis sous les chênes, d’autre part, c’est la fin du plat alors autant prendre un peu de repos avant l’ascension ! Pour le soir,le sentier des douaniers qui mène à la plage de Tamarone est une jolie sortie (1h-1h30 A/R à pied depuis le camping).

 

J2 : Macinaggio > Centuri (20km)

A vous de voir si vous souhaitez faire en une ou deux journées les étapes suivantes. Nous, on a scindé en deux car la côte ouest du cap Corse est relativement physique (beaucoup de dénivelé) et qu’on avait envie de profiter du petit port de Centuri. Si vous êtes d’humeur sportive, groupez en une seule journée le J2 et J3.

La journée est simple : belle grimpette très douce, magnifique point de vue en haut et descente jusqu’au petit port plein de charme de Centuri. Avant la descente, on vous recommande de poser vos vélos et d’aller à pied jusqu’au moulin qui domine le cap. La vue à 360° est géniale !
Une fois à Centuri, la balade dans le petit port de pêche est très agréable. Et la baignade face à l’îlot de Capense idéale pour observer des poissons. Pour la nuit, vous pouvez opter pour le camping ou l’un des hôtels du village.

 

J3 : Centuri > Saint Florent (55 km – gros dénivelé) 🌄

Cette troisième journée poursuit et clôture le Cap Corse par sa côte ouest. La route est magnifique mais bien escarpée et passe son temps à monter et descendre. Le flanc de la montagne est si raide que parfois, cela donne l’impression de voler au dessus de la mer. Sensations garanties !
Au dela des paysages naturels, vous croiserez l’ancienne carrière d’amiante de Nonza. Une sacré balafre sur la montagne, et un lieu qui garde la mémoire de tous les travailleurs, à une époque où l’amiante n’était pas connue pour être un danger.

Après une belle journée de montagnes russes dans un paysage relativement préservé, l’arrivée à Saint-Florent détonne. Ici, c’est la ville ! De petite taille, mais très active et très touristique. Le vieux centre reste agréable pour une petite balade à pied. Pour la nuit, on n’a pas vraiment de bon plan à vous conseiller, les camping étant tous côte à côte et relativement bruyants… Peut-être l’occasion de s’offrir une chambre pour la nuit ?

La Sacoche Filante - Corse Belgodère

J4 : Saint-Florent > Avapessa (70 km) 🏜️

La journée commence par la “traversée” du magnifique désert des Agriates. Après une grimpette d’une dizaine de kilomètres, la route est presque balcon et offre des points de vue incroyables sur cette micro-région. Puis, c’est la bascule côté Balagne. Après un petit passage (inévitable) sur une grande route pas très agréable, reprenez les chemins de traverses et montez jusqu’à Belgodère. Vient alors une succession de villages perchés, accessibles uniquement par une petite route sinueuse qui les relie entre eux. Encore une fois, la vue porte loin et embrasse à la fois les collines du premier plan et la mer en fond. Un bonheur !

Pour la nuit, on a adoré le petit camping dans l’oliveraie du village d’Avapessa. Le village en lui-même vaut le détour ! Les petites maisons sont typiques et les ruelles-escaliers charmantes.

 

J5 : Avapessa > Galéria (55 km) 🏞️

Le matin, un col permet de quitter la Balagne et descendre sur Calvi. Vérifiez vos freins, c’est raide ! Après la ville, sans grand intérêt à nos yeux, suivez la côte pour rejoindre Galéria.

Certes, c’est reparti pour une session de montagnes russes, mais la route est vraiment magnifique (on se répète, mais que voulez-vous, c’est tellement beau !) et l’arrivée dans la large vallée du Fango est superbe ! La rivière est encadrée par des sommets à plus de 2000m d’altitude. L’un des plus beau paysages de Corse, qui n’est pas sans rappeler la Nouvelle-Zélande (en plus chaud).

On vous conseille d’arriver tôt à Galéria, posez vos sacoches et reprenez vos montures pour aller visiter la “haute” vallée du Fango, où de superbes piscines naturelles vous attendent.

 

J6 : Galéria > Porto (45 km) ⛱️

La bonne nouvelle du jour, c’est qu’après les dix premiers kilomètres de montée, la route devient (presque) plate. Attention, prévoyez des provisions pour l’étape car il n’y a aucun village avant Porto, seuls quelques bars à l’ouverture incertaine.

Une petite montée finale vous permet d’arriver au fond de ce golfe impressionnant, classé à l’Unesco. Malheureusement, le village en lui-même n’est pas particulièrement sympathique… Pour une nuit au calme, on vous suggère de remonter quelques kilomètres en direction d’Evisa. Un camping propose des emplacements et hébergements au coeur du chaos granitique local. Original.

 

La Sacoche Filante - Rando vélo Corse Piana

J7 : Porto > plage du Liamone (55 km) ❤️

La pépite du jour (les calanches de Piana !) se situe à quelques kilomètres de Porto, mais se mérite car la route est pentue pour y accéder. Une fois dans les calanches, vous comprendrez pourquoi tout le monde parle de cet endroit quand on évoque la Corse ! Les formes dans les rochers sont improbables et la route s’enfile dans des étroitures étonnantes.

Après le village de Piana, profitez d’une belle descente d’une dizaine de kilomètres sur une route nivelée et large. Quelques montées et descentes plus tard, l’itinéraire aborde le Golfe de Sagone. Moins impressionnant que celui de Porto, il reste très beau. Ajaccio étant encore un peu loin, nous vous invitons à finir la journée avant la dernière barre montagneuse.

Un camping à proximité de la belle plage du Liamone permet de profiter d’une dernière nuit proche de la mer, et éventuellement d’une petite baignade !

 

J8 (dernier jour) : La Liscia > Ajaccio (25 km) ⛴️

Ajaccio n’est plus qu’à quelques coups de pédales mais un dernier col est encore à franchir. On vous conseille vivement d’éviter la route principale, qui a été refaite récemment et ressemble presque à une autoroute. (Attention, ici, il faut sortir du tracé GPS). Le mieux est de longer la côte jusqu’au hameau d’Ancone puis Pévani. Le route est étroite mais goudronnée. Elle vous mènera jusqu’au col avant de redescendre sur Ajaccio.

Afin d’éviter à nouveau la grande route pour la descente finale, un itinéraire bis traverse les villages du nord d’Ajaccio et passe au pied du sommet local, la Punta Pozzo di Borgo. Un joli final avant d’arriver au port de la plus grande ville de Corse.

Itinéraire détaillé 👇

Rando vélo : Corse

Retrouvez d’autres articles

Nos meilleures recettes en voyage vélo

Nos meilleures recettes en voyage vélo

Longtemps, on s'est contentés d'un régime à base de pâtes et de sauce tomate lorsqu'on voyageait à vélo. Mais c'est un système qui à ses limites. Déjà, en terme d'équilibre alimentaire (et donc d'énergie pour pédaler) mais également en terme de variété gustative. On...

Les prix des sacoches évoluent

Les prix des sacoches évoluent

Vous le savez, les prix des biens et des services ont notablement évolué au cours de ces deux dernières années en France. Or, il y a 2 ans, nous lancions La Sacoche Filante. Depuis, nous n'avions pas fait évoluer nos tarifs de vente... mais si nous voulons continuer...

Une traversée des Alpes à vélo

Une traversée des Alpes à vélo

Envie de faire un peu de sport tout en profitant de beaux paysages montagnards ? Cette traversée des Alpes à vélo est faite pour vous ! L'itinéraire est à la fois sportif, avec de beaux dénivelés, mais accessible, en proposant des étapes relativement courtes. Question...

J

Retour au blog