Une traversée du sud du Massif Central à vélo

Ce mois-ci, on vous partage un itinéraire qu’on aime beaucoup dans le sud du Massif Central. En quelques jours, vous traverserez de grands plateaux sauvages (l’Aubrac), longerez de petites vallées verdoyantes (le Célé et le Lot) et découvrirez plein de très beaux villages français (Pradelles, Sainte-Urcize, Pujols pour ne citer qu’eux). Une belle variété des paysages français, en quelques tours de roue seulement.

 

Infos pratiques

Niveau : plutôt sportif 💪
Départ : Le-Puy-en-Velay (gare SNCF)
Arrivée : Agen (gare SNCF)
Distance : 500km – 9 jours conseillés
Paysages : Plateaux de petite montagne (Aubrac), petites villes médiévales (Cahors, Figeac) et jolies vallées (Lot, Célé) 🐮
Chaussée : petites routes majoritairement 🌄
Itinéraire au lien suivant : https://www.expemag.com/carnet/traversee-du-sud-du-massif-central-a-velo

 

Descriptif des étapes de la traversée du massif central à vélo

Jour 1 : Le-Puy-en-Velay – Pradelles (50km) 🚵🏼‍♂️

Commençons en douceur cette traversée du Massif Central à vélo : l’itinéraire débute par une jolie voie verte qui s’élève sur les hauteurs du Puy jusqu’au plateau du Devès. Un ancien tracé de chemin de fer qui emprunte de beaux tunnels et offre quelques points de vue sur la (très) haute Loire. Dommage, la voie verte s’arrête un peu abruptement et il faut ensuite slalomer sur le plateau pour rester sur des petites routes. L’occasion de traverser des villages hors du temps, où l’agriculture est toujours au coeur des activités humaines. En fin de journée, le village de Pradelles est une petite halte sympathique à la croisée du chemin de Stevenson.

 

Jour 2 : Pradelles – Rieutort-de-Rando (55km) 🏞️

La journée débute par une belle descente sur Langogne qui mérite une petite balade, en tant qu’ancienne ville commerçante de la région. Puis l’itinéraire rejoind les hauteurs du lac de Naussac, lac de barrage utilisé pour réguler la ressource en eau de la Loire et de l’Allier. A Chateauneuf-de-Randon, on vous laisse libre de monter (ou non) en centre-ville. On ne peut pas vous dire si ça vaut le coup, on n’a jamais eu le courage de le faire 😉.
En fin de journée, le topo propose un détour qui passe au sud du lac de Charpal. Ca n’est pas le plus court, mais le Plateau du Palais du Roi est un zone Natura 2000 absoluement superbe. En saison, les épilobes roses s’étalent à perte de vue et les rapaces chassent dans les prairies humides. L’un de nos coins préférés !

 

Jour 3 : Rieutort – Sainte-Urcize (52km) 🐄

Quelques kilomètres sur une route très fréquentée sont nécessaires pour quitter Rieutort, mais ensuite, de parfaites routes vélo vous approchent progressivement de l’Aubrac. Si vous êtes curieux.se, on vous invite à poser les vélos le long de la route et grimper à pied au Roc de Peyre. Le point de vue vaut le détour et le lieu lui-même est intéressant.
Une fois l’autoroute traversée, vous entrez dans le Parc Naturel Régional de l’Aubrac. Une vraie pépite à vélo ! L’ambiance est calme, la vue porte au loin et les vaches paissent le long de la route. Le village de Nasbinal est un peu le coeur fourmillant de l’Aubrac, avec le passage du chemin de St-Jacques-de-Compostelle et ses dizaines de pélerins de passage. On vous invite à continuer encore un peu votre chemin jusqu’à Sainte-Urcize, à peine plus loin mais beaucoup plus calme dès le début de soirée.

 

Jour 4 : Sainte-Urcize – Entraygues-sur-Truyères (52km) 🔪

Une très jolie montée initie la journée avant de redescendre sur Laguiole. Pratique pour faire ses courses, ce village est à nos yeux totalement dénaturé par le tourisme et la promotion des fameux couteaux. La traversée du plateau de la Viadène est ensuite une transition douce entre les climats d’altitudes de l’Aubrac et la verdoyante vallée du Lot. A la sortie des Gorges du Lot, Entraygues-sur-Truyères marque la fin du PNR et le début de votre parcours le long de cette belle rivière.

 

Jour 5 : Entraygues – Figeac (64km) 🪦

La matinée est relativement encaissée, sur une route qui longe au plus près la rivière. Une nouvelle fois, le chemin de St-Jacques n’est pas loin et il peut vous arriver de croiser des pélerins. A partir du milieu de journée, la vue s’ouvre et la vallée prend un autre visage. Dernier effort en fin de journée pour passer la colline qui sépare le Lot du Célé qui coule à Figeac. Mais cette petite ville (la première de l’intinéraire) est une étape agréable pour la nuit. Profitez d’avoir poser les vélos pour flâner dans les petites ruelles médiévales au charme certain.

 

Jour 6 : Figeac – St-Cirq-Lapopie (57km) 🛶

Ah la vallée du Célé ! Une superbe vallée calcaire moins connue que sa voisine (le Lot) mais tout aussi mignonne. Depuis Figeac, une route longe le Célé jusqu’à son embouchure dans le Lot : c’est votre étape du jour. Entre petits villages et chateaux médiévaux et grottes habitées à la Préhistoire, faites le plein de visites culturelles ! Vous aurez le temps : l’itinéraire du jour est
Pour le soir : vous pouvez vous arrêter à la Tour-de-Faure (le long du Lot) ou monter à vélo dormir à St-Cirq-Lapopie. Dans tous les cas, une balade dans ce village vaut le détour, surtout en fin de journée quand la foule est partie.

 

Jour 7 : St-Cirq – Puy-L’évèque (75km) ⛪

Ce matin, ne manquez surtout pas le chemin de halage, en rive gauche du Lot. Il débute au pont de Tour-de-Faure et longe la rivière jusqu’à Bouziès. Accessible en vélo, c’est un passage très sympa creusé dans la falaise. L’étape continue ensuite sur la route le long du Lot. La ville de Cahors est un arrêt sympa, pour la pause méridienne par exemple. Comme la journée est plate, on continue la route en jouant à saute-mouton sur le Lot jusqu’à Puy-l’Evêque.

 

Jour 8 : Puy-L’évèque – Pujols-le-Haut (61km) 🧱

Lors de cette dernière journée à suivre le Lot, le paysage évolue rapidement. Les reliefs s’applanissent, la vallée s’ouvre et l’agriculture intensive… s’intensifie. L’architecture de Villeneuve-sur-Lot est aussi très différente des villages passés, avec sa grande église en brique notamment. Pour la nuit, différentes options sont possibles : ou bien vous préférez rester en ville, à Villeuneuve, ou bien vous avez envie d’un petit village, Pujols-le-Haut. Les plus motivé.es peuvent aussi rejoindre Agen dans la même journée – ce qui rajoute tout de même 30km.

 

Jour 9 : Pujols-le-Haut – Agen (30km) 🍑

Dernière étape plutôt tranquille, dont l’objectif est surtout de rallier la gare SNCF d’Agen (où les TGV prennent les vélos).
Une fois à Agen, on vous invite à découvrir la maison du vélo le long du Pont-Canal. Un espace dédié au vélo où l’on peut déguster un bon café (et éventuellement passer la nuit, si besoin).

Retrouvez d’autres articles

Boucle vélo dans le Haut-Languedoc

Boucle vélo dans le Haut-Languedoc

L'automne pointant le bout de son nez, on vous propose un parcours vélo dans une région chaude : le Haut-Languedoc. C'est un petit territoire situé à l'ouest de Béziers et relativement peu connu, alors qu'il vaut vraiment le détour. Entre les vignobles, les falaises...

Faire du vélo en automne : conseils et astuces

Faire du vélo en automne : conseils et astuces

L’automne s’installe mais les journées sont encore belles. Pourquoi ne pas profiter de l’après-saison pour partir quelques jours à vélo ? On vous partage quelques conseils pour adapter votre manière de voyager à vélo en automne, avec ses journées plus froides et plus...

Comment débuter le vélotaf ?

Comment débuter le vélotaf ?

En ces jours de rentrée, c'est peut-être l'occasion pour vous de se mettre au vélotaf ?! Au quotidien ou seulement quelques jours par semaine, c'est à vous de voir. Mais dans tous les cas, quelques astuces peuvent vous aider à vous lancer. Voici un petit résumé des...

J

Retour au blog