Idées de week-end vélo autour de Montpellier

L’automne commence a être bien installé, mais si l’on regarde la carte Météo France, les journées sont encore belles dans le sud de la France. A l’instar de France Vélo Tourisme qui propose des idées de week-end au départ des plus grandes villes françaises, on vous propose quelques possibilités de week-end vélo au départ de Montpellier. D’une part, parce qu’il y fait encore chaud. Et d’autre part, parce que c’est une région que l’on connait bien à vélo ! Bonne route !

 

Sète lors d'un week-end vélo

Week-end vélo le long de la mer au départ de Montpellier

 

Infos pratiques

Niveau : très facile, tout est plat 👍👍
Départ > arrivée : Montpellier > option 1 – Sète ou option 2 – Agde. Retour en TER.
Distance : 50km ou 75 km
Possible avec des enfants ? Oui, surtout avec l’option 1, les journées sont courtes 👨‍👦‍👦
Paysages : Marais, plages, canaux et front de mer ⛵.
Chaussée : Majoritairement voies vertes et petites routes. Balisage Eurovélo 1 à partir de Palavas-les-Flots
Tracé : carte et GPX ici

Descriptif

Cet itinéraire est simplissime : il longe Le Lez du centre de Montpellier jusqu’à la mer. Puis il longe la mer ou les étangs presque jusqu’à son arrivée. Le plus simple pour se repérer est de suivre les panneaux « Eurovélo 1 – Véloroute de la Méditerranée » une fois à Palavas-les-Flots. Il s’agit d’un itinéraire européen qui relie tous les pays du nord de la Méditerranée. Mais vous n’êtes pas obligés d’aller si loin !

Sur le parcours, la descente du Lez vous amène jusque dans des marais où vivent des flamants-roses 🦩. Palavas-les-Flots est votre première arrivée à la mer. La plage de sable y est agréable et vous trouverez de quoi vous sustenter pour le midi. Petit retour en arrière ensuite, pour contourner les étangs de l’Arnel et de Vic. Les cyclistes choisissant la première option pourront passer la nuit à Villeneuve-les-Maguelone, à mi-parcours (un établissement y détient d’ailleurs le label Accueil Vélo, mais il y a plein d’autres possibilités). Les cyclistes optant pour la route jusqu’à Agde pourront pousser jusqu’à Frontignan pour passer la nuit (établissements avec le label Accueil Vélo ici et ).

Entre Frontignan et Sète, l’itinéraire est davantage citadin. Mais l’arrivée à Sète, avec ses canaux, son port de pèche et l’animation de la ville vous feront oublier la pénibilité des derniers kilomètres. L’étape s’arrête là pour celles et ceux qui le souhaitent. Un TER vous ramènera au centre de Montpellier en 20min.

Pour les autres, la journée continue sur la digue entre Sète et l’étang de Thau. Un bel itinéraire où l’on domine la mer et les plages. A l’extrémité de l’étang, le plus sympa est de suivre le canal du midi via Les Onglous (et la base Glénans ⛵) puis rejoindre la gare d’Agde à quelques kilomètres de là. Le retour en TER prendra une demi-heure.

Week-end vélo Montpellier 2

Week-end vélo en Camargue au départ de Montpellier

 

Infos pratiques

Niveau : facile 👍 (attention au mistral > adapter le sens de l’itinéraire s’il souffle)
Départ > arrivée : Montpellier > Arles. Retour en TER le dimanche soir.
Distance : 90km
Possible avec des enfants ? Pas tellement, sauf s’ils ont l’habitude de cette pratique
Paysages : Camargue et littoral 🐎.
Chaussée : Routes et pistes cyclables.
Tracé : carte et GPX ici

 

Descriptif

Tout comme l’itinéraire précédent, l’étape commence en longeant Le Lez du centre de Montpellier jusqu’à la mer. La descente du Lez vous amène jusque dans des marais où vivent des flamands-roses. Palavas-les-Flots est votre première arrivée à la mer. La plage de sable y est agréable et vous trouverez de quoi vous sustenter pour le midi.

Ensuite, le plus simple pour se repérer est de suivre les panneaux « Eurovélo 1 – Véloroute de la Méditerranée » direction l’est. La première journée se déroule le long de la mer, entre grande plages, étang de Mauguio et salines. En fin de journée, arrêtez vous à Aigues-Mortes pour la nuit. Le cœur de ville entouré de remparts datant de plusieurs siècles st très agréable (en dehors de la saison touristique). Et les marais salants qui entourent la ville offrent de beaux paysages, surtout lors du coucher de soleil. (Un hébergement est référencé Accueil Vélo, mais il y a plein d’options possibles pour la nuit).

Le lendemain, l’itinéraire s’enfonce dans le delta du Rhône. Les paysages changent : l’agriculture devient visible, ainsi que les nombreux élevages de chevaux et taureaux. L’itinéraire emprunte des toutes petites routes (notamment sur la Via Rhôna) pour une immersion totale en Camargue.

En fin de journée, Arles offre une belle étape d’arrivée. On vous invite à déambuler dans la ville avant de prendre le train : la découverte des arènes romaines en cœur de ville nous laisse encore un fort souvenir !

Saint Guilhem le désert à vélo

Week-end vélo au pied des Cévennes au départ de Montpellier

 

Infos pratiques

Niveau : intermédaire 🦵(une belle grimpette est à prévoir le premier jour)
Départ > arrivée : Montpellier > Alès. Retour en TER le dimanche soir.
Distance : 120km
Possible avec des enfants ? Plutôt pas.
Paysages : Gorges, forêts et vignobles 🏞️.
Chaussée : Route
Tracé : carte et GPX ici

 

Descriptif

La sortie de Montpellier, comme toute agglomération, n’est pas des plus agréable. Mais à partir de Montarnaud, ça commence à devenir sympa. Une première grimpette termine de vous faire quitter l’urbanisation pour entrer dans les Cévennes. Une fois à Aniane, vous entrez dans les gorges de l’Hérault, l’une des plus belle partie de l’itinéraire. C’est encaissé, tortueux, encadré de beaux versants calcaires. L’idéal pour pédaler !

Un petit crochet par le village de Saint-Guilhem-le-Désert est conseillé. Ce village médiéval entouré d’immenses falaises invite à la balade et permet une pause repas des plus agréable.
Juste après, la route quitte la vallée et s’envole pour les 6 prochains kilomètres (et 200m de D+). Rassurez-vous, la vue est belle et fait (presque) oublier l’effort. Et derrière, une belle descente s’annonce… et vous arrivez à mi-parcours. Plusieurs solutions d’hébergement sont disponibles à Causse-de-la-Selle. Bien que le village soit un peu isolé, c’est une belle occasion de profiter des Cévennes que d’y passer une nuit. (Piste d’hébergement ici ou ).

Arrivés à Saint-Bauzille-de-Putois (quel nom !), on vous conseille plutôt de couper par Montoulieu pour éviter la nationale (et son traffic) entre Ganges et Saint-Hippolyte-du-Fort. La route emprunte une sympathique petite vallée aux reliefs beaucoup plus plats que la veille.

Une balade à Saint-Hippolyte offre un bel aperçu du passé industriel des Cévennes. Anciennes filatures, viaduc,… on comprend vite que l’eau était un enjeu majeur du développement de la petite cité.

Ensuite, l’itinéraire emprunte une voie verte qui descends dans la plaine viticole gardoise. Encore un changement de décors, qui offre cette fois une vue lointaine. Bifurcation plein nord pour rejoindre Anduze, l’une des portes des vallées cévenoles, puis Alès, la ville d’arrivée. A choisir, on vous invite plutôt à profiter d’Anduze et de ses belles ruelles, et de ne passer à Alès que pour prendre le train. De notre côté, on n’a pas vraiment trouvé de charme à cette ville… mais surement que des alésien.nes n’auront pas le même point de vue 😉.

 

Retrouvez d’autres articles

Une traversée du sud du Massif Central à vélo

Une traversée du sud du Massif Central à vélo

Ce mois-ci, on vous partage un itinéraire qu'on aime beaucoup dans le sud du Massif Central. En quelques jours, vous traverserez de grands plateaux sauvages (l'Aubrac), longerez de petites vallées verdoyantes (le Célé et le Lot) et découvrirez plein de très beaux...

Comment débuter le vélotaf ?

Comment débuter le vélotaf ?

En ces jours de rentrée, c'est peut-être l'occasion pour vous de se mettre au vélotaf ?! Au quotidien ou seulement quelques jours par semaine, c'est à vous de voir. Mais dans tous les cas, quelques astuces peuvent vous aider à vous lancer. Voici un petit résumé des...

Portrait de Sébastien : féru de vélotaf et autres mobilités douces

Portrait de Sébastien : féru de vélotaf et autres mobilités douces

Dans la série des portraits de vélotafeurs et vélotafeuses du quotidien, nous avons rencontré Sébastien, féru de mobilités douces. Après avoir vélotafé quelques années en ville, il raconte l'évolution de ses pratiques de mobilités en fonction de ses lieux de vie et de...

J

Retour au blog