La traversée du Jura en deux roues

Après Grenoble, on continue notre Tour de France dans les belles collines du massif du Jura. On avait envie de partager avec vous notre itinéraire de Grande Traversée du Jura, car vu les chaleurs, on se dit que certain.es d’entre vous pourront être intéressé.es pour cet été !

Petite précision, on a effectivement fait une Grande Traversée du Jura, mais on n’a pas suivi stricto sensu l’itinéraire officiel qui porte le même nom.

 

Rando vélo – résumé

Niveau : moyen 💪 (du dénivelé, mais en pente douce)
Départ : Ambérieu-en-Bugey (01)
Arrivée : Montbéliard (25)
Distance : environ 300 km
Durée : 5 à 7 jours
Paysages : lacs, prés et forêts 🏞️
Chaussée : petites routes et voies vertes
Retrouvez l’itinéraire (en 3 parties), aux liens suivants : partie 1, partie 2, partie 3

Détail de la rando vélo à travers le Jura

Jours 1 et 2 le long de l’Ain

Point de départ : Ambérieu-en-Bugey. Enfin, c’est le conseil qu’on vous donne puisqu’il y a une gare SNCF très bien desservie depuis Lyon. D’Ambérieu, il y a une voie verte sur quelques kilomètres direction Ambronay puis il faut emprunter des petites routes pour rejoindre Pont d’Ain. A partir de là, c’est simple : on suit la rivière d’Ain !

Ça a d’ailleurs été une belle surprise, car j’ai grandi dans l’Ain sans jamais aller dans les gorges de l’Ain. Et en fait, c’est un endroit très sympa. Les paysages calcaires génèrent de belles falaises et la rivière se faufile entre les plateaux. On a suivi la rive gauche jusqu’au viaduc de Cize, puis rive droite… jusqu’au bout. Le bout étant le lac de Vouglans, formé par un barrage de 100m de haut. A cet endroit, la route quitte le bord de la rivière pour monter sur le plateau. Ça grimpe un peu, mais promis, c’est pas très long (8 km environ).

Question dodo, c’est très facile de trouver un bivouac en bord de rivière pour la nuit (petit plouf appréciable), mais c’est aussi possible de trouver camping/gîte dans les villages de la vallée.

Vouglans passé, on reste rive gauche jusqu’à Pont-de-Poitte. Pour y arriver il suffit de suivre les petites routes blanches. (La carte IGN top 100 du coin est parfaite). On s’est arrêté dans le village pour la nuit car on avait crevé (eh oui, ça arrive même aux meilleurs ;)), mais on ne recommande pas spécialement le camping, qui doit être plutôt bruyant (et cher) l’été… Mieux vaut bivouaquer un peu plus loin en direction de Clairvaux-les-Lacs ou trouver un hébergement sympa là-bas.

 

Jour 3, ça grimpe !

L’itinéraire commence a bien monter le jour suivant. Normal, il faut atteindre les plateaux du Haut Jura. Mais au moins, c’est super joli. Prairies, résineux, lacs… C’est une belle alternance de paysages ! La pause repas est d’ailleurs faisable au Lac du Grand Maclu (juste après avoir vu les cascades du Hérisson). La baignade est interdite, mais c’est tout de même rafraîchissant et surtout, on peut y observer l’avifaune (grèbes, poules d’eau,…).

Petite descente à la gare de Chaux des Crotenay (ou passe la ligne des Hirondelles !) et remontée de la vallée de la Saine. Très mignon aussi, mais ça grimpe ! Camping municipal très sympa à Foncine-le-Haut pour celles et ceux que ça tente.

 

Jours 4 et 5 les plateaux du Haut Jura

La suite de l’itinéraire passe par Mouthe, le Lac de Saint Point (baignade !) et Pontarlier. Je ne sais pas pour vous, mais en toute franchise, on n’a pas trouvé grand intérêt à cette ville. Mais peut-être qu’on a loupe quelque chose ?! Faites nous signe si vous découvrez un trésor à côté duquel on serait passé 😉.

On a ensuite emprunté une jolie voie verte le long du Doubs, jusqu’à Gilley. Pour la toute dernière fois, ça grimpe jusqu’à un petit col, avant de faire une belle et longue descente dans les prairies, puis au cirque de Consolation.

Détour possible par Pierrefontaine-les-Varans (le nom de cette ville nous surprend à chaque fois…), où vous trouverez un petit camping à la ferme tenu par un adorable agriculteur !

 

Dernier jour, tout en descente

Le final de l’itinéraire passe par les vallées de la Reverotte, du Dessoubre puis du Doubs. Plaisir et descente garantis ! Seule l’arrivée dans Montbéliard, point final du topo, n’est pas très agréable, même si les voies cyclables sont bien indiquées. La gare SNCF pour vous ramener chez vous se situe dans le centre ville, très simple à trouver !

Seflie dans le Jura

Grande Traversée du Jura

Retrouvez d’autres articles

Boucle vélo dans le Haut-Languedoc

Boucle vélo dans le Haut-Languedoc

L'automne pointant le bout de son nez, on vous propose un parcours vélo dans une région chaude : le Haut-Languedoc. C'est un petit territoire situé à l'ouest de Béziers et relativement peu connu, alors qu'il vaut vraiment le détour. Entre les vignobles, les falaises...

Faire du vélo en automne : conseils et astuces

Faire du vélo en automne : conseils et astuces

L’automne s’installe mais les journées sont encore belles. Pourquoi ne pas profiter de l’après-saison pour partir quelques jours à vélo ? On vous partage quelques conseils pour adapter votre manière de voyager à vélo en automne, avec ses journées plus froides et plus...

Une traversée du sud du Massif Central à vélo

Une traversée du sud du Massif Central à vélo

Ce mois-ci, on vous partage un itinéraire qu'on aime beaucoup dans le sud du Massif Central. En quelques jours, vous traverserez de grands plateaux sauvages (l'Aubrac), longerez de petites vallées verdoyantes (le Célé et le Lot) et découvrirez plein de très beaux...

J

Retour au blog